Diambri Malika à Villiers-sur-Loir vous accompagne (41)

Victimologie et traumatologie :

Après un traumatisme, apprendre à vivre avec ce qui s’est passé. 
 
Après un événement violent les comportements peuvent être exacerbés. Parfois le cerveau n'a pas compris que l'évenement est terminé, il reste en vigilance, sous stress.

Reconnaitre les différents signes, qui doivent conduire vers une consultation :


État d’excitation et d’hyperactivité (impatience, troubles du sommeil, troubles de l'alimentation, agressivité...)                                                            Souvenirs obsédants, récurrents et intrusifs (cauchemars, flash-back …)          Une forme d’insensibilisation face aux émotions envahissantes pour ne pas revivre la peur, l’angoisse et l’impuissance… l’évitement de situations, de lieux, de personnes, qui font penser à l’événement. 

Ces réactions sont normales et naturelles, mais ne doivent pas perdurer dans le temps, car elles peuvent vous éloigner de vos proches.
 

Défusing :

Intervention immédiate dans les 24 h : Une seule séance, afin de calmer le stress et l'angoisse, reprendre pied avec la réalité, maintenir le lien avec ses proches. 

Débriefing psychologique : 
 
  • Une séance de deux heures, puis deux mois après, une seule séance d'une heure. Pour intégrer ce qui s'est passé et prévenir, ou soulager du stress qui a pu s'installer.
 
  • Prise en charge du syndrome de stress post-traumatique, au-delà de 4 mois et jusqu’à des années après : Quelques séances suffisent.
 
Pour qui ?

Le stress lié à un évènement traumatisant peut toucher non seulement les victimes qui ont vécu directement l’évènement, mais aussi les témoins, la famille, les proches, l’équipe médicale, les secouristes, l’entreprise, l’école…